Le cupping, bien que très connu dans le milieu sportif est un terme qui échappe encore à beaucoup de monde. Il s’agit d’une technique de soin qui utilise des ventouses aspirantes. Utilisé par les sportifs pour garder la forme, le cupping présente un grand nombre d’avantages qui méritent d’être connus.

En quoi consiste le cupping ?

Ce système a suscité l’intérêt de bon nombre de personnes aux Jeux Olympiques de 2016 quand Michael Phelps, le très célèbre champion de natation présentait des marques rondes bizarres. En effet, le cupping est une pratique qui consiste à poser des ventouses sur le corps. Le principe est simple, car les ventouses sont placées à des zones spécifiques du corps afin d’aspirer la peau. La technique de la ventouse peut se faire à froid ou à chaud. Le travail reste le même, faire le vide dans les ventouses et provoquer ainsi une aspiration. Le cupping est une technique de soin qui existe depuis longtemps, mais qui a été revisité et revalorisé il y a quelque temps. Les Égyptiens et les Chinois d’antan utilisaient déjà cette pratique.

Les avantages du cupping !

De nombreux débats se sont portés autour du cupping. Comme cette technique n’est pas prouvée scientifiquement, beaucoup s’intéressent encore sur son efficacité réelle. Même si aucune théorie scientifique n’a été prouvée, de nombreux sportifs sont catégoriques sur le sujet et affirment que le cupping therapy a bien des vertus. Dans le temps, il était déjà utilisé pour soigner les bronchites. L’un des principaux avantages de cette pratique est l’amélioration de la circulation sanguine et lymphatique. Les courbatures et les crampes auxquelles font face les sportifs sont soulagées avec le cupping. Ce dernier a même était utilisé pour favoriser la fécondité en Chine. Les muscles sont grandement sollicités pendant la pratique d’une activité physique et grâce au cupping, la récupération musculaire se fait rapidement.